AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre

Aller en bas 
AuteurMessage
@n+0!n€
[Administrateur]
[Administrateur]
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Dim 18 Sep à 19:58

Bonjour à tous.
J'ai récemment téléchargé et imprimé le premier chapitre de Ravnica, city of guilds trouvé sur le site officiel.
Mais, un problème se pose. Le texte est en anglais, et mes connaissances sont assez restreintes.

Télécharger le fichier .zip
Lire le fichier .pdf en ligne

Est-ce que qqun pourrait le traduire??Car j'en ai grandement besoin
Merci d'avance.

_________________

Cliquez et inscrivez-vous! Ça me fera gagner des étoiles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-world.discutforum.com
Ti-Louis
[Oracle]
[Oracle]
avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Ven 23 Sep à 4:45

bah, j'peu essayer...
Tu veu une traduction mot pour mot (avec toutes les description) ou ce qui ce passe en gros dans l'histoire?

_________________

===>Ma troisième Fc<===
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@n+0!n€
[Administrateur]
[Administrateur]
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Mer 5 Oct à 19:36

Ce qui se passe en gros dans l'histoire en fait...

_________________

Cliquez et inscrivez-vous! Ça me fera gagner des étoiles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-world.discutforum.com
Ti-Louis
[Oracle]
[Oracle]
avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Jeu 6 Oct à 0:42

d'ac. J'éditerrai

Je vous demanderai de ne pas utiliser cette storyline sans me citer (si vous l'utiliser pour MC, j'ai le même pseudo) et sans mon accord.

Citation :
A falcon the color of rusty blood delivered the call just before
the end of the day shift, and it was as much dumb luck as destiny
that the bird alighted upon the shoulder of a wojek constable named
Agrus Kos. Only Kos and his partner were in the squad room at the
time, wrapping up the day’s scrolls during the brief peace before
the night shift had assembled, and after the day shift had for the
most part left. By chance, Kos had been closest to the window. The
avian messenger’s choice of perch gave the lawman his first case as
lead investigator after more than a few years spent keeping peace
in the City of Ravnica.

Un faucon de couleur de sang rouillé apportait un appel juste avant la tombé de la nuit, et, par chance, la destinée a dirigé l'oiseau vers l'épaule d'un agent Wojek nommé Agrus Kos. À ce moment, seulement Kos et son partenaire se trouvait dans la pièce de l'escouade, roulant les parchemins de la journée durant la brève paix que la nuit apporta et celle que le jour a laissée. Par chance, Kos était le plus près de la fenêtre. Le choix du messager aérien fut le *Lawman* et le rapace lui donna son premier cas en tant qu'enquêteur depuis les nombreuses années qu'il a dépensées à défendre la ville de Ravnica.

Citation :
If Kos and his partner had finished their duty logs on time and
left the Leaguehall a few minutes earlier, the young lawman might
have missed it. Had his partner, Lieutenant Myczil Zunich, refused
the order by right of seniority and decided to call it a day, they might
have ended that evening as they ended many long weeks, with a
few rounds at the Backwater. They would have reviewed the day’s
altercations, violations, and leftover mysteries with a mug of hot
bumbat and the freedom to speak their minds and blow off a little
steam. More likely they would have gone their separate ways: the
lieutenant to his wife and newborn child, the young constable to
a small apartment, where he would have studied for a promotion
exam. The next day, both of them would have been alive.

Si Kos et son compagnon auraient fini leur rapport à temps, ils auraient quitter le hall de la ligue quelque minutes plus tot, le jeune homme jeune *lawman* aurait manqué le faucon. ++++Had his partner, Lieutenant Myczil Zunich, refused the order by right of seniority and decided to call it a day, they might have ended that evening as they ended many long weeks, with a few rounds at the Backwater.++++ Ils se serait remémoré les altercations, violations et les restes de mystère avec une tasse de "bumbat" chaud et ils auraient parler de leur opinion tout en décompressant. En réalité, ils se seraient probablement séparé: le lieutenant retrouvant sa femme et son enfant nouvellement né, tandis que l'agent retrouvant ses livres étudirait dans son appartement en vu de l'examen visant l'obtansion d'une promotion. Le jour suivant, les deux aurait respireré.

Citation :
After the call, the surviving partner never blamed the bird for
doing its job, but for the rest of his life he did remember the moment
its talons dug into the shoulder of that young, overeager wojek. The
blood-red raptor was the first image in his nightmares for many
years to come. The rest were far worse.

Après l'appel, le survivant n'a jamais blamé l'oiseau d'avoir fait son travail, mais le reste de sa vie, il s'est remémoré le moment ou les serres du rapace s'enfonsèrent dans l'épaule du jeune et très avide Wojek. Un raptor rouge-sang fut la première image d'une série interminable de cauchemards qui le suivirent pour les années à venir. Les autres étaient pires.

_________________

===>Ma troisième Fc<===
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@n+0!n€
[Administrateur]
[Administrateur]
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Jeu 6 Oct à 14:03

Merci!
Pas tout compris, mais merci Wink

_________________

Cliquez et inscrivez-vous! Ça me fera gagner des étoiles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magic-world.discutforum.com
Ti-Louis
[Oracle]
[Oracle]
avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Ven 7 Oct à 0:54

J'ai pas encore fini... (fait que la première page)[/i]

_________________

===>Ma troisième Fc<===
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aernil
[Esprit]
[Esprit]
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Lun 26 Déc à 23:04

Un faucon de la couleur du sang a livré l'appel juste avant la fin de la journée, et ce fut soit une grande chance, soit le destin qui voulu qu'il se pose sur l'epaue d'un officier Wojek: Agrus Kos. Seuls Kos et son partenaire étaient dans la salle d'escouade quand le faucon arriva, etudiant les rapporrts de la journée pendant le court moment avant que l'équipe de nuit n'arrive et apres que la plus grande partie de l'equipe de jour ne soit partie. Par chance, Kos etait le plus près de la fenêtre. Le choix du perchoir du messager donna a l'homme de loi sa première expérience en tant qu'investigateur principal après quelques années passées a garder la cité de Ravnica en paix.

Si Kos et son partenaire avaient fini leur devoir à temps et laissé le hall de la League quelques minutes plus tôt, il se pourrait que le jeune homme de loi ne l'ait manqué. Et si son partenaire, le lieutenant Myczil Zunich n'avait pas discuté les ordres de son ainé, ils auraient pu terminer cette soirée comme ils terminaient beaucoup de longues semaines, avec quelques rondes du coté de la mare. Ils auraient pu repasser les altercations, violatios, et mysteres persistants de la journée devant une tasse de bumbat chaud et discuter librement. Encore mieux, ils auraient pu aller chacun de leur coté, le lieutenant chez sa femme et sn enfant nouveau-né, et le jeune officier dans son petit appartement ou il aurait pu etudier en vue de ses examins de promotion. Le jour suivant les deux auraient pu etre en vie.

Apres l'appel, le camarade restant n'a jamais blamé l'oiseau d'avoir fait ce travail, mais, durant le reste de sa vie, il s'est rappelé le moment ou il a vu les serres sur son epaule lorsqu'il était jeune. Le rapace rouge-sang était la premiere image de ses cauchemars pendant de nombreuses années. Le repos était de loin le pire.
Une patrouille montée céleste Wojek au dessus du quartier industriel Parha a envoyé le message original. Le Sydicat d'Orzhov devait évacuer, détruire et récupérer Parha, et toute la zone était supposée etre vide. Mais, apres les deux dernières semaines, les Skyjek ont observé quelques personnes a l'apparence brutale qui ressemblent a des membres du gang du culte des Rakdos, qui allaient et venaient d'une des plus grandes structures vides de cette section délabrée de la dixième. Aujourd'hui, dans un premier temps, les Skyjek, avaient vu le chargement de ces frissonnants tueurs (j'ai pas compris ce passage)...et dans la plus grosse des structures restantes dans le quartier, un immense entrepôt. Les Rakdos n'étaient pas connus pour leur interet pour le transport de marchandises. Ils consommaient la chair de leurs parents aussi volontiers que les wojek ne mangent des gateaux ronds.

"Si les Rakdos transportent des caisses," dit Zunich, "C'est qu'elles ne sont pas remplies de jouets pour l'orphelinat". Il ne savait pas ce qu'i pourrait bien y avoir dans ces caisses. Le meilleur scénario serait que ce soient des armes. Le pire serait ... Acuellement, Kos n'etait pas sur de pouvoir imaginer un 'pire' aussi mauvais que tout ce que les Rakdos pourraient concevoir.
Mais l'appartenance au culte des Rakdos n'etaitpas en lui-meme un crime. C'était la Ravnica silencieuse. Les statues du Pacte des Guildes, Les Ordonnances de la ville, et autres règlements existèrent pour protéger les guildes, comme ca, ils pourraient protéger le développement relativement pacifique d'une civilisation entière. Sur presque dix millénaires, leur prospérité a recouvert toute la surface de ce plan sous une forme de développement urbain. Les Rakdos étaient la principale source de travail lourd, et leurs mines ont dépouillé les profondeurs de leur minerai, ou les pieces restantes de la pierre ravnicane ont offert des métaux précieux, des gemmes, et des minéraux. Ils ont fourni des bouchers pour le massacre sur le sol des Golgari. Ils étaient mercenaires, gardes du corps, et des travailleurs acharnés pour quiconque avait de l'or, sans se soucier des guildes. Il ne peut y avoir violation de la loi tant que le propriétaire, les Orzhov en l'occurence, n'a pas rapporté la violation. Le Syndicat avait du en décider ainsi. Cependant, une opération de marché noir menée par des meurtiers adorateurs de la mort était une toute autre chose. Cela pourrait même expliquer l'hésitation des Orzhov à raporter l'affaire vu que la contrebande etait une des nombreuses opérations menées par la Guilde du Commerce.

Cepedant Kos et Zunich voulaient avoir confirmation. Sans cela ou bien l'évidence d'un crime des 'jeks, le chef de la police n'autoriserait pas une intervention armée. Avant de contacter une unité Strajek d'élite, les deux hommes enquèteraient a pied et seuls. Ils enverraient le faucon pour se justifier.
Les deux Wojek ont bien pris le temps d'observer les environs afin de s'assurer que le reste de Parha soit totalement vide. La pluie a comencé juste après leur arrivée, commencant tout d'abord par une légère bruine et se terminant par une averse.
Ils prirent quelques minutes pour observer la planque des Rakdos qui se trouvait dans une position avantageuse, et examina l'endroit pour voir s'il n'y avaient pas des gardes qui patrouillaient. Il n'a pas semblé y en avoir. Mais Kos apercut un visage a une fenêtre qui semblait être un gobelin, Il avait disparu une seconde plus tard.
L'entrepôt en question ressemblait a beaucoup d'autres bâtiments de ce secteur désaffecté de la dixième. Ce bâtiment était fait dans son ensemble de bois et de brique. Les restaurants et devantures de magasins qui le bordaient plus haut, etaient blottis contre l'entrepot comme pour capter la chaleur. Ce qui avait probablement été le temple de quelque dieu oublié depuis des millénaires se trouvait au nord du bâtiment.
Il ne restait pas une seule vitre sur la rangée supérieure de l'entrepôt seulement quelques tessons de-ci de-là. Les murs autours d'elles, étaient couverts de grandes taches noires témoignant d'un incendie qui avait rendu le batiment sans valeur pour son propriétaire il y a des décennies de là. On pouvait lire sur ce qu'il restait du grand signe peint au des portes principales "Le navive de Broz". Huit fenêtres et l'entrée principale -de lourdes portes en bois ombragées par presque un tiers de la toile d'origine- faisaient face, au sud, à une grande rue ouverte. Les Wojek avancèrent dans cette grande rue, Kos saisit un bâton argenté et Zunich dégaina une épée courte, ils marcherent vers le haut de cette rue.
Le plus vieux des deux hommes de loi portait une moustache blanche et avait le teint rosâtre d'un grand buveur (alcoolique va Razz). La couleur de sa peau faisait un contraste avec le cuir et l'or de son uniforme de policier. Myczil Zunich se tint du coté gauche de la porte, gardant son épée prete au combat. Le lieutenant fit signe a son camarade à la porte. Kos, qui venait d'entamer sa deuxieme année a porter l'étoile dix-aigüe, avait du mal a garder son calme.

"Prêt?" chuchota Zunich "Bien, a vous l'honneur, officier, et rappelez-vous,". Kos inclina la tête. Le lieutenant montra le baton argenté que Kos tenait dans sa main transpirante. "la pointe argentée loin de vous."

Le plus jeune des deux inclina encore la tête et fit une grimace, au bénéfice de Zunich. Il attrappa le bâton de sa main gauche et tourna, afin de faire face a la porte. Kos prit dans une des poches de sa ceinture une poudre rouge-argentée, il l'effleura et elle décrivit un nuage allant des portes a l'armature. La poussière retomba en formant la première lettre du mot "mort".

"Quarante, cinquante victimes, chuchota Kos. peut être plus.

_Faites attention, cette poussière ne compte que jusqu'à cinquante" Répondit Zunich.

Kos a apporté un appareil de mesure et l'a tapoté trois fois avec le bout de son bâton. Ils attendirent une demi minute, puis Kos essaya encore, rien. L'entrepôt était silencieux comme un tombeau. Kos craignit que la poussiere de sang n'ait été trop précise.
Avec un signe d'acquissement de Zunich, Kos tapota une troisième fois sur l'instrument en bois insensible et beugla de sa voix de sergent instructeur:

"C'est la ligue de Wojek! Ce bâtiment a été condamné, et tous les occupants sont dans le non respect du statut du Pacte des Guildes et des ordonnances de la ville! Vous avez dix secondes pour ..."

Le batant de la porte s'ouvrit violemment et alla claquer sur le mur externe de l'entrepôt. Le bout du bâton de Kos, entrainé par la porte se planta dans le menton d'un rookie, et l'envoya dégringoler en arriere sur la pierre dure. Le faucon alla se poser sur l'épaule de Zunich par sureté. Un demi-démon-bélier à cornes foncea sur Kos, la mâcheoire ouverte dans une terreur silencieuse. Les cris percants furent vite coupés par le bruit de l'épée de Zunich découpant la chair des Rakdos, puis par le bruit mat du cadavre du Rakdos tombant sur le sol. Il n'était pas tres beau mais était tres fort.

"Et cela, dit le mentor, c'est la raison pour laquelle on ne doit jamais se tenir derrière une porte lorsque l'on frappe, officier Kos, ca n'est pas de la nécrobiologie."

Le plus agé des associés n'a offert à Kos aucune aide pour se lever de terre. Il ne l'a jamais fait -- Et Kos, pour une raison ou une autre s'est souvent retrouvé à terre en compagnie de Zunich. La nuit passé, c'avait été un concours de boissons, maintenant un rookie qui faillit tuer Kos.
Zunich enjamba le jeune homme et colla son dos au mur près de la porte, à l'endroit ou Kos aurait u se mettre lorsqu'il a frappé. Ses nerfs l'avaient fait transpirer. Le lieutenant avança la tête juste assez pour voir à l'intérieur.

"Sainte Mère de Krokt!" haleta Zunich.

Zunich n'était pas un homme qui haletait facilement. L' 'jek qui était à terre rejoignit son associé et pendant quelques secondes, il étaient gelés sur place, devant la porte.
L'obscur entrepôt était parfaitement silenceux, excepté l'égouttement du sang du Rakdos. Chaque goutte donnait une secousse de nausé dans l'intestin de Kos. Ks vit une cuisine d'orque et sentit des bifsteaks de viashinos. Il vit des Magewrights, assomés après que quelques experiences se sont mal passées. Il pensa qu'il en avait vu beaucoup.
Mais la scène était de loin la plus effroyable qu'il n'ait jamais vue et l'image resterait gravée dans ses yeux le reste de sa vie.

"Lieutenant ... c'est tout.

_Ouais, le 'jek le plus ancien dit, en comptant celui qui vous à foncé dessus je compte ... vingt-deux. Dur à dire. Ca fait beaucoup de viande, ce ui est sur c'est qu'il y en a plus de vingt.

_Comment pouvez-vous en être aussi sûr? Demanda Kos. La poudre a dit...
_La poudre n'est pas infaillible, comptez les têtes, je compte vingt... non, vingt-deux.

_Je vous crois" dit Kos, levant les yeux pour éviter de voir cette scène terrifiante de boucherie, vers le centre de l'entrepôt. Il vit des fantômes.
Certains d'entre eux n'ont pas semblé vouloir partir.

"Monsieur!" Dit Kos en pointant du doigt la bande rougeoyante de spectres.

Les fantômes représentaient les mêmes formes que les Rakdos en pièces. Kos se surprit en train d'obsrver les minuscules yeux blances de la forme rougeoyante d'un troll.
Zunich posa sa main sur le bâton de Kos, le forceant a l'abaisser. "A l'aise" grogna-t-il et les yeux des spectres les regardèrent, "ils sont les seuls témoins que nous avons." "Mais, regarde alntours, dt Kos essayant de ne pas respirer la puanteur de l'entrepôt, ne devrions pas voir des chercheurs? Ces fantomes on un regard si paisible...
_La violence est la plus belle manière de faire un paisible fantôme tueur de guildes. dit Zunich. Les Rakdos blessés sont rares, ils comptent tous mourir comme cela. Zunich tendit la main vers le fantome du troll dont le regard était toujours emprisonné par celui de Kos. Allons-y, Kos, avancez en premier, les fantomes ne vont pas attendre que nous les interrogions.

_Une bonne chose, dit Kos.

_Emprisonne-le, dit Zunich

Kos ouvrit une autre poche de sa ceinture et en sortit une petite boite et la fit passer tout en gardant le contact de l'oeil avec le troll qui semblait hypnotisé. Qaund les pieds du fantome eurent touché le plancher, Kos se mit a genoux et claqua a boite sur le plancher.

Il n'y eut aucun flash, aucune explosion, aucun éclair lumineux. Il n'y eut aucun bruit a part celui du bois de la boite. Le fantome stoppa sa descente lente et silencieuse, maintenant emprisonné dans la boite. Chaque fantome a sa propre configuation.
Finalement il y eut un bruit un gémissement de rage, qui ne venait pas du fantome a cornes, mais de la boite elle-même. Ce cri
fit tressaillir les autres fantomes Rakdos, alors que la forme éthérée du troll restait la, coincée par le piège de Kos, les autres formes rougeoyantes tourbillonnèrent et s'enfoncèrent dans le sol comme de l'eau par le siphon d'une baignoire.
Les fantômes témoins sont des preuves valables pour les enquêtes de Wojek, et Kos a du choisir le fantôme qu'il voulait emprisonner. Un fantome emprisonné ne pouvait refuser de répondre à une question, mais celles-ce n'étaient pas forcément très bien comprises. Kos espérait avoir choisi le bon fantôme.
Il sortir d'une poche intérieure un cahier aux couvertures en cuir, dans lequel il avait noté tout ce qu'il avait pu observer l'année passée, la plupart de ces notes étant dictées par Zunich. Il s'arreta a la première page vide et nota la date, le lieu, le nombre de cadavres et tout ce qu'il savait.

"Bonjour, je suis l'officier Kos" dit-il au fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aernil
[Esprit]
[Esprit]
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Lun 26 Déc à 23:05

Il tâcha d'avoir un comportement amical, étant donné qu'il n'avait aucune expérience en la matière, mis a part ce qu'il avait appris à l'académie, il juea bon de parler ainsi au fantôme." Je sollicite votre aide pour éclaircir cette affaire, pouvez-vous me donner votre nom?"
Les gémissements venant de la boite s'arrêtèrent, puis recommencèrent mais en formant un mot:

"Ggggaaaaaaarrrrrrrrr... dit le fantôme.

_Ok M.Gar, je...

_mmmmaaaakkkkhhh. finit le fantôme. Kos entendit Zunich toussoter
bruyamment.

_M. Garmak, c'est bien votre nom? demanda Kos.

_Ouuuiiiiiiii. siffla le fantôme.

_Très bien, dit Kos, que s'est-il passé ici?

_Illl s'eeeest prooooduuuiiiit. Illl apppellle. Libéééreezzz Gaaaarrrmmmakh, Gaaarrrmmmakh doooiiitt suuuuiiivre.

_Il? qui ca il? Est-ce ce "il" qui a tué toutes ces personnes?

_Liiiibbééérreeezzz Gaaaarrrrmmmaaakkhhh
.

_Je vous libèrerai, dit Kos, mais si je veux trouver celui qui vous a fait ca, je dois savoir plus que...

_Libèèèèèèrreee mooooiiiiiiii

_Kos?
interrompit Zunich, je pense que ca ne va pas nous mener quelque part tout ca.

_Ouais... repliqua Kos, ne prenant pas la peine de cacher son ennui, je pense que vous avez raison, encore ... Le Wojek essaya une fois de plus "Qui appelle? qui est-ce? ou est-il?

_Illll eeesstttt tooouuuut, il esssstttt tttooouut prèèèsss, il appeeeelleee.

_Il... fait cela... a vous
? siffla Kos les dents serrées, il pouvait deja voir le rouleau décrivant la facon dont il a gaspillé leur seul témoin fantomatique.

_Illll aaaaaappppeeeeeellleeee

_Voulez-vous tenter votre chance?
demanda Kos a Zunich.

_Non, répondit Zunich, vous n'obtiendrez plus rien de lui, quand ils commncent a se répéter, c'est qu'ils ne diront plus rien.

_Mais, c'est notre seul témoin!

_Illlll aaatteeeeenddd daaaaannnss l'ooooommbreee.

_Regardez autour de vous, ils sont tous témoins, à leur manière, c'est sans espoir.
dit Zunich, nous devons examiner la scene, laissez le partir, Kos.

_Je suis le chef, ici, et je dis qu'il faut l'interroger.

_Vous êtes le chef, oui, mais moi je suis votre mentor, et je vous dit de laisser tomber ce fantôme, Kos, c'est une perte de temps."


Il regarda le fantôme, puis secoua la tête. Il avait déja un mauvais souvenir de sa première expérience en tant que chef jek. Rien n'allait comme il l'espérait. Il tapota la boite tois fois, en prenant garde de ne pas toucher le fantôme glacial. La boite tourbillonna, puisse rétracta, le fantôme s'était enfui dans le sol, avant que Kos n'ait eu le temps de remettre la boite dans sa poche. Ils s'en retournere au carnage, et Kos se sentit encore une fois malade.


_D'autres suggestions lieutenant? demana sicèrement Kos. Agrus Kos était ambitieux mais pas stupide.

_Prenez votre cahier et enregistrons la scène. dit Zunich.

_Ne devrions nous pas envoyer le faucon pour notre protection?
demanda Kos. Zunich considéra le faucon rouge perché sur son épaule, se demandant ce qu'i pourrait envoyer comme message a un autre jek.

_Non, je pense qu'il vaudrait mieux le garder avec nous pour le moment. Je n'aime pas tout cela et je ne suis pas sûr que l'auteur de ce crime ne soit parti.

_Et qu'est-ce qu'il vous fait dire cela?

_Le Rakdos qui vous est rentré dedans, avec la porte, et je ne pense pas que c'était des fantômes inoffensifs, voyons donc ce que les morts vont nous dire, voulez-vous commencer?

_Allons-y,
dit Kos, j'ai déja sélectionné le mauvais fantôme, peut être devrez-vous prendre ce cas.

_Je ne prendrai pas ce cas parce que vous pensez qu'il est dur. je vous donnerai mon expertise si l'investigateur en chef le souhaite.


_Je le souhaite. dit Kos.

_Bien, descendez cela, nous avons de multiples victimes, tous les signes témoignent d'un démembrement. Nous allons opérer dans le sens de l'horloge, nous commencront par le haut et nous tournerons dans le sens des aiguilles d'une montre.

Première victime, un troll mâle adulte, probablement entre cinquante et quatre-vingt ans. Surement le cadavre de Garmakh parce que c'est la seule tête de troll que je vois dans la pile. Les bras et les gens semblent avoir été arrachés au torse. Il y a des marcques évidentes de lamaes, mais les déchirures montrent que les membres ont été arrachés. La victime était vivante quand on lui a fait cela vu qu'elle a saigné après. Ils passent au corps suivant.

_Tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, nous observons une paire de demi-démons, démembrés au cou, aux épaules et aux hanches.

_Bien, dit Kos, Ils ont continué a sélectionner leur manière tout autour de la pile de cadavres qui, pour Kos était plus qu'une pile de cadavres. Ils ont confirmé les restes de quatre demi-démons reconaissables seulement parce qu'ils ne ressemblent a aucune autre créature dans Ravnica.


Quelque soit le moyen que les rakdos aient utilisé pour créer des demi-démons, le résultat était différent pour chacun d'entre eux. Cela a évidemment rendu plus facile l'identification de chacun. Parmis les Sept demi-démons (avec celui que Zunich a tué dehors), six faisaient partie de la troupe de Palla, ce qui a confirmé les soupcons des Skyjek.
Le reste des cadavres étaient des humains, si on pouvait les qualifier d'humains. Les humains de la guilde des Rakdos sont les exemples les plus grands, les plus forts et les plus durs. Beaucoup ont pu facilement tre confondus avec des trolls ou des demi-démons. Le Hellhole a transformé les lois de sélection naturelle en lois brutales.

_"Je pense que nous avons un problème, dit Kos, je vois des barbes et euh... bien d'autres indicateurs sur tous les humains. Aucune personne ne ressemble a la description de leur patronne, Palla. Mais alors, ou se trouve-t-elle?

_Bien vu.

Zunich continua de regarder autour d'eux, dans l'obscurité, parmis les pieces de corps, sur le plancher lisse et sanglant. Et il dit, plus pour lui-même que pour Kos: Palla, Palla, ou etes vous donc allée? Il fouina parmi les portiques, parmis les caisses volées, partout cherchant une trace de la chef, absente de la troupe.

_Je vois que les esclaves ne sont pas là non plus. remarqua Kos. Zunich placa la main sur la caisse la plus proche de lui et renifla l'air.

_Je pense que vous pourriez vous tromper, dit-il.

_Quoi?

_Regardez autour de vous, je pense qu'ils sont là, mais qu'ils n'ont jamais été pris pour des esclaves.


Zunich dégaina son épée courte et s'en servit pour soulever le couvercle de la caisse. Il regarda a l'intérieur et s'en retourna immédiatement, pris de nausée.
Kos jeta un coup d'oeil par pécaution, fit le même combat contre la nausée, et perdit. Il vomit.
Emballées dans le foin détrempé, et regardant vers le haut avec des yeux laiteux, reposaient deux rangées de têtes d'humains et d'elfes, cinq males et une femelle.
La femelle faisait partie des Wojek. Kos la reconnut difficilement, c'etait un agent Wojek du nom de Vina Macav. Comme Kos et Pashak, Vina faisait partie de la nouvelle troupe recrutée après le soulèvement récent des Rakdos. Elle avait fui son devoir dès le premier mois. Kos la reconnut grâce aux affiches placardées partout dans la dixième, ""RECHERCHE: DESERTEUR"".

_Je devine que la charge de la désertion de collera pas. dit Zunich. tandis que Kos s'essuyait la bouche avec le manche de son bâton. Et la poudre de sang ne s'etait finalement pas trompée. Ils ont dû être tués ici, bien, nous pouvons ajouter une autre violation a notre liste. Personne ne tue de jek dans ma cité et ne repart avec le...

Quelqu'un éternua sur le plancher au-dessus d'eux. Les deux camarades étaient figés. Kos focalisa son attention sur le bruit. quelques secondes plus tard, il se dit que cela ressemblait a un mélange entre un chien de mousse blessé et un enfant en train de pleurer.
Zunich montra une échelle qui montait au grenier du deuxième étage. Kos s'apercut qu'en fin de compte ils n'avaient exploré qu'une petite partie de l'entrepot. Les piles de caisses tou autour d'eux pourraient cacher n'importe quoi. La seule source de lumière était une torche dont la flamme vacillait et décroissait.
Mais, aussi inexpérimenté qu'il était, Agrus Kos était toujours un officier de Wojek. Dans la cité de Ravnica on n'atteint pas ce poste par accident. Il pressa deux doigts contre son badge, puis se dirigea vers l'échelle. Zunich suivit Kos.


Ils trouvèrent le gobelin blotti dans un coin sombre, une oreille avait été arrachée de sa tête et le sang suintait entre ses doigts et sur son bras. Sans cela, le gobelin ne paraissait pas endommagé, seules quelques taouages et marques rituelles étaient visibles sur son corps. Le symbole en U de sa chaine brisée avait brulé son front, le marquant en tant qu'esclave libéré, alors que le noir et l'écarlate de ses tatouages le marquaient comme un membre du clan Krokt, la plus grande tribu des gobelins sur Ravnica et membres du culte des Rakdos depuis bien avant le Pacte des Guildes. Selon le Krokt, Le démon Rakdos lui-même aurait découpé la tribu dans la pierre de la montagne, dont ils ont partagé le nom.

Les yeux jaunes du gobelin se sont élargis de terreur lorsque Kos se dégagea de l'échelle et il se mit à japper dans sa langue. Malheuresement Kos n'y conaissait rien au gobelin. Son associé, cependant, avait assez parcouru les rues pour apprendre plusieurs dialectes.

"Mycz, je sais que c'est mon cas mais ...

_Aucun problème
, dit Zunich, je lui parlerai. Le plus ancien des jeks, tacha de donner a son visage une expression bienveillante afin de calmer le gobelin. Kos n'avait jamais vu une créature, humain ou gobelin aussi terrifiée.

_Yuzir trakini halk halkak Krokt, wojek hrarkar vonk, dit Zunich en tapotant son insigne. Le gobelin cria. Ouzor vafiz halk kalark, Krokt kalark, essaya-t-il. Le gobelin cria a nouveau, plus fort."

"Ceci ne nous mènera a rien" admit enfin Zunich.

Le gobelin pleurnicha, ses yeux roulant de gauche à droite... Kos devina qu'il cherchait une issue de secours. Mais il n'y avait aucune sortie dans le coin que le gobelin avait choisi pour cachette. L'agent de police fixa les yeux du gobelin, guettant le moment ou la peur des jeks surmontera la peur de l'homme qui a tué son camarade Rakdos.
Le gobelin arrêta de rouler des yeux, et se sont fixés sur quelque chose dans le dos de Kos. Les poils sur le cou de l'agent de police se tendirent tandis que les deux camarades fixaient le regard presque-mort du gobelin.
Une forme foncée se déplaca contre le mur derrière eux. Kos crut apercevoir un visage squelettique. Bientot la forme était gris-foncé, de la même couleur que le mur. Mais maintenant qu'il sut ou se trouvait la forme, il ne fut pas difficile d'en discerner les contours. Ca n'était pas un fantome. C'etait un individu matériel. Tandis que les jeks étaient distrait parla forme, le gobelin sauta la tête la première par la fenêtre dans un hurlement final. Peu apres suivit le splatch humide de l'impact, amortissant le gobelin suicidaire, et faisant disparaitre le deuxieme témoin des deux hommes.
Mais les jeks n'avaient pas besoin de témoin lorsque le tueur se tenait devant eux.
Zunich et Kos dégainairent leur arme, Kos s'accroupit pour avoir une position plus avantageuse. La forme qui avait libéré le gobelin aurait pu être un homme mince ou une femme musclée -il était impossible de le dire depuis la position de Kos- Et la forme avait une déformation sur le dos. Non pas une déformation, et pas une forme. Il y avait une deuxieme forme qui tenait un sac sur son épaule.
La forme leva une main et s'envola vers le haut, hors de vue.

"Vous pensez que c'était Palla? demanda Kos

_Que l'un d'eux était Palla. répondit Zunich. Celui dans le sac, et elle est a moi, tenez votre baton loin, Kos, Le vrai travail commence.

_Excellent pour moi,
dit Kos, je vais pouvoir demander un salaire supplémentaire".

C'est du copier/coller mais bon Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aernil
[Esprit]
[Esprit]
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Lun 26 Déc à 23:06

«La League de Wojek, et seulement la League de Wojek maintiendra la paix dans la Ville de Ravnica, en accord avec le Pacte des Guildes»
Ordonnances de la Cité de Ravnica.

23 Zuun 9999 Z.C. Matin.


Cinquante-sept ans plus tard, le Lieutenant Agrus Kos, du Dixième Hall de la League, avait toujours son teint rose pâle et n'avais guerre vieilli. (a croire qu'ils sont immortels sur Ravnica^^)

C'était chaque jour que les combats décidaient du destin de ce monde. Il portait l'étoile a dix pointes sur sa tunique fânée et rouillée.Kos avait du travail à faire, mais il n'était pas pressé. Sa gueule de bois ne s'était toujours pas éclaircie, et il était toujours aussi lent. Il préféra aller voir un spectacle tout en buvant une chope de bière.

«Mille années de Guerre ouverte entre les dix Guildes avaient finalement arrangées, par une série de trahisons et d'alliances, ceux donc les intérets favorisaient les lois, les règles ... et la paix.» répéta le choeur. «Maintenant, les champions de chaque camp se rencontrent pour le combat final, un combat brutal et sigulier qui décidera de l'avenir de notre Monde. Mais peu savent qu'ils sont observés de loin.»

Le soleil doré était haut dans le ciel. Les constructions en bois grincerent, comme des armes de sièges déplacées tout autour des imposants combattants. Juste au dessus, suspendu par la magie du théâtre, c'est-à-dire par des poulies, une forme vêtue d'une grande cape noire s'était accrochée là pour pouvoir descendre. Kos n'aurait probablement cas découvert cette "surprise" s'il n'avait pas observé la performance en tant qu'investigateur, plutôt qu'en tant que spectateur normal.

Le sol trembla, et ceux qui étaient réunis pour assister au spectacle entendire un bruit sourd, comme celui d'un homme qui tombe a plat. Un cyclope imposant saisit Skullhamer, la légendaire hache de bataille qui conférait les pouvoirs d'un dieu, dans une main. Kos n'avait jamais compris d'ou venait ce nom, «Skullhamer», mais il n'était pas historien.

Il reposa négligemment sa hache sur son épaule, comme s'il n'eut pas besoin de se tenir sur ses gardes. Le bijou de couleur bleue sur la ceinture du cyclope, projetait une lumière éblouissante et aveuglante. Le cyclope ouvrit sa grande bouche vide de dents, pour hurler au ciel, ce cri fut vite rejoint par celui d'une armée de loups-garous.

«Razia! Ce jour verra votre fin, car vous etes incapables de résister a ma puissance. Il n'y aura aucune guilde. Aucun ordre. Seul un cycle de mort commencant pas la vôtre. Aujourd'hui, Skullhamer boira votre sang Razia.»


Sur son dernier mot, la créature balourde, changea sa facon de tenir son arme, adoptant une position plus agressive.

L'ange fit face au cyclope et dégaina une épée enflammée, qui était plus grande que Kos. Elle la leva au ciel, incitant le choeur a hurler d'approbation. Le symbole de Boros, un poing entouré d'une couronne flambante, était projeté brillamment du casque de l'ange.

«Le chaos sera toujours dompté par la loi, dit Razia d'une voix de choeur. C'est le destin de Ravnica d'etre guidé selon la loi, et non selon les caprices des bêtes. Ce plan sera gouverné par les Guildes, et par le Pacte des Guildes, et demeurera en paix.»

«Il faudra d'abord me passer sur le corps
. gronda le cyclope»

«Cela, répondit l'ange empoignant son épée de ses deux mains gantées, c'est l'idée générale.»

Les deux adversaires tournerent sur place, dans le cercle des ballistes, mangonneaux et catapultes. Les supporters réunis des deux côtés opposées chanterent l'appui pour leurs champions respectifs. Les supporters de l'ange chantèrent son nom, tandis que les alliés du cyclope hurlèrent leur appui.

Naturellement, le cyclope essaya tout d'abord de mordre. Avec un hurlement soutenu par celui de ses armées, le géant borgne chargea l'ange qui se préparait a parer son attaque. La hache de Cisarzim brilla au sommet de son arc et fendit l'air de haut en bas, un coup dépée de l'ange eut facilement détourné le coup. L'ange rendit les coups que le cyclope fit dévier avec une meme agilité, rebondissant avec la hache dans la danse rhytmique du combat.

Comme les livres d'histoire l'ont retranscrit, au moment ou le troisieme choc d'armes eut lieu, une forme, dans un manteau noir descendit vers la scene au son d'un tambour doux, stable, comme un coeur qui bat, et interrompit la combat pas sa seule présence. Le reste de l'assemblée dmeura silencieuse.


«Nobles duellistes, mes prisés adversaires, dit la figure masquée d'une voix huileuse. Moi, Szadek, Seigneur des Chuchotements, vous demande de faire une pause. L'avenir du monde est sur une balance, nous sommes ensembles sur le même carrefour du destin.»


Szadek leva sa main pâle, montrant le ciel du doigt, aussitôt un coup de tonnerre se répercuta dans la plaine, des nuages sombres envahirent le ciel, plongeant ainsi la scene dans les ténebres.

Szadek releva le capuchon de son manteau, révélant un pâle et froid visage, avec des yeux noirs. Encore plus noirs étaient ses cheveux lisses et graisseux. Kos distingua deux canines d'argent sur la sa lèvre inférieure.

«Tu viens de mettre le pied sur mon champ de bataille, vampire, dit le cyclope en hurlant. Il leva Skullhamer au dessus de sa tête. Donne moi une seule bonne raison de ne pas te détruire pour cette offense.»


«Je peux vous en donner plusieurs» dit un homme portant des vêtements bleus et blanc qui s'avancait devant la foule.

Ses yeux brillants scintillèrent devant les rayons du soleil. Sa barbe blanche, son visage pelé, brulé par le soleil, le faisait ressembler a un fermier, mais il portait un vêtement de sénateur. Il sortit de sa manche un document qu'il déroula.

«Je vous présente un pacte, système simple qui respecte l'autonomie des castes, avec un territoire independant pour tous; votre propre royaume dans lequel vous pouvez faire ce que bon vous semble. Chaque caste fournit un élément de ce nouveau monde qui s'appelle Ravnica. Moi, Azor, avec mes alliés des deux camps dans cette guerre infinie, avons préparé quelque chose qui est bien plus qu'un document. Quand nos leaders, les paruns, signèrent ceci avec leur sang, sa magie assurera la paix tant que Ravnica existera. Mes amis, mes ennemis, c'est le Pacte des Guildes.»

«Plus de lois, se moqua le cyclope, riant comme un volcan en eruption. Vous n'etes qu'un petit et misérable humain, et vous serez écarté. Vous n'avez pas l'honneur d'un chien de mousse

«Peut être, dit l'homme chauve. Ou peut être êtes vous fait, vous, Cisarzim, pour voir la sagesse de ma proposition»


Parce qu'il y avait dix Guildes dans Ravnica. Comme tout Ravnicain quelque peu instruit, Kos savait que Szadek était au mieux un mythe. Le légendaire "Seigneur des Secrets" aurait levé une armée de squelettes pour faire échouer le Pacte des Guildes. Le premiers maîtres de Guildes, les Paruns, l'avaient détruit pour avoir essayé de mener une armée contre la ville. Toutes les Guildes s'étaient liguées contre lui. En dix-mille ans d'histoire, Kos pouvait compter les violations de la première loi sur une main. Il devait être très ambitieux pour vouloir prendre le contrôle de Ravnica, et, défier les autres Guildes, y compris tès probablement la sienne.

Personne ne conaissait exactement le moment ou la légende du vampire avait commencé. Kos pensait que le Conclave de Selesnya avait ajouté l'histoire du vampire a ses croyances propres. De par son expérience, Kos pensait que Mat'selesnya, avait ajouté volontairement Szadek aux croyances propres des selesnyans, pour symboliser le mal. Mais Kos avait assez d'expérience pour savoir qu'un mytérieux croque-miataine ne pouvait être responsable de tous les maux du monde.

L'officier posa sa chope, il se demandait combien il avait pu etre ivre pour préférer assister a un tel spectacle de rue. Ce légendaire combat s'était transformé en discours morne. La voix bourdonnante de l'acteur n'aidait guère son mal de crâne.

«Imbécile! cria le cyclope tandis qu Kos commandat une seconde chope d'Ogrish coffee(café ogre ca le faisait pas^^). IL sursauta, manquant de renverser la chope sur le gobelin. Je suis le Seigneur du Chaos! Le destructeur de lois! Je terraserai le champion de votre ordre!»

«Que fait-il?» demanda Kos, surpris.

Avec un hurlement puissant, le cyclope, mena Skullhamer vers la tête de l'homme chauve.
«Maintenant c'est quelque chose de nouveau» Entendit dire Kos, venant du public. Il n'entendit pas plus car il chargeait déja les passages vers la scène, son bâton à la main. La réplique ahurissamment réaliste de Skullhammer frappa la tête de l'homme, se brisant. La hache faite de papier, d'allumettes et de liege ne pouvait résister face à un crâne humain. Kos franchit les marches de la scène, les éhuées, et les cris d'alarme retentirent dans tout le public. Pour sur, un vampire mythique ne les dérangeait pas, mais un wojek venant troubler une piece de théatre si.

"Cisarzim" franchit la barrière de l'estrade, enragé que Kos ait perturbé la piece de théâtre et frappa la wojek immédiatement, mais le poing du cyclope fut retenu par la paume de l'ange.

«J'ai peur pour le spectacle, les garcons, dit Kos. vous, ajouta-t-il, désignant le cylope, vous avec commis diverses infractions au Pacte des Guildes, j'ai bien peur de devoir vous faire enlever votre . . . costume, et vous allez pacifiquement me suivre jusqu'au poste de police.» Kos tira de sa ceinture une paire de menottes en argent. Mais l'ange retenait le bras du cyclope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aernil
[Esprit]
[Esprit]
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   Lun 26 Déc à 23:07

«Renoncez, s'il-vous-plait, dit l'ange, vous avez déja bouleversé la scène, n'aggravez pas vos péchés en piétinant un si parfait scénario.»

«Vous étiez vraiment crédibles, dit Kos, etes vous sur qu'il ne vous a apporté aucun ennui?» Le vampire leva la main et s'éclaircit la gorge.

«Euh, pourriez vous m'indiquer ce qu'il se passe ici? Et vous, il désigne l'ange d'un long doigt, etes vous en dehors de votre personnage?»

«Monsieur, à moins que vous ne vouliez aller au poste de police vous aussi, je suggère que vous vous la fermiez. Plume, s'il reparle de nouveau, frappe-le!»

«Bien. répondit l'ange»

«Vous ... Vous êtes vraiment un ange?»

«Que croyiez-vous que je suis?»

«Une doublure. J'ai eu confiance en vous Mme Per...»

«S'il vous plait, appelles moi plutot 'Officier'.».


«Mais, mais vous ne pouvez pas comprendre, dit le vampire. Mais s'il vous plait, laissez-nous
finir l'exposition, Mr Gullmott a, euh ...»


«Un, euh . . . ? répondit Kos promptement»

«Vous ne voudriez pas prendre l'un de nos personnages, particulièrement s'il improvise.»

A ces mots le cyclope eut un accès de fureur mais l'ange le retenait toujours. Kos pouvait voir les muscles du bras nu de l'ange, plus raides qu'ne corde de golgari, il apercevait des veines violettes qui gonflaient sous l'effort.

«S'il vous plait, si nous pouvions finir...»



Un sinistre sourire décrispa le visage de Kos, et, se tournant vers le vampire.
«Vous, vous avez mené votre entreprise dans le non-respect des lois, vous etes sur un territoire de commercants...»

«Nous vous avons laissé y échapper parce que persone ne s'en est plaint, mais il y a des commercants qui souhaiteraient s'installer et des persones qui souhaiteraient acheter des bibelots ou de la viande.»



L'emprise de l'ange sur le poing du cyclope se rompit et Kos recut un violent coup de poing à l'arrière de son casque. Les personnes jusqu'alors assises autour de la scene commencèrent a se lever et a se ruer vers les sorties. Le cyclope continuait de frapper Kos, à terre. L'ange tira l'acteur cyclope loin de Kos. L'ange et son advresaire roulèrent à travers les planches et traversèrent une toile représentant des machines de siège. Le bruit du combat résonnait jusqu'a dans les coulisses. Kos saisit le vampir par le col.

«Que voulez vous dire par 'Il joue son rôle'?» L'acteur tressaillit et réplica.

«M Gullmott, il a utilisé un enchantement de performances.»

«Et qu'est-ce que cela exactement?»

«Nous utilisons tous des fascinations, sans cela, le théâtre ne pourrait exister. Mais, Mr. Gullmott, il a obtenu cette boucle de ceinture magique d'un marchand le soir ou nous sommes arrivés. On lui a fait croire que cela l'aiderait à surmonter son trac. Il avait des problèmes avec la scène du Pacte des Guildes. Pouvez vous arrêter de m'etrangler, Officier?»

Le wojek libéra l'acteur et lui donna un coup de doigt dans la poitrine

«C'a doit avoir été un sacré trac. Il ne dirige pas ce théâtre? Pourtant il est écrit sur la fiche qu'il est propriétaire.»

«Oui, c'est tragique mais vrai, il est effrayé par la mort.»

«C'est lui le responsables des violations de la loi, je ne dois rien savoir d'autre. Plume (le nom de l'ange)vous allez bien? , Le combat se déroulait a présent dans les coulisses, derrière la scène.»

«Je serai victorieuse» dit la voix de l'ange, résonnant dans toute la pièce.»

«Et, jusqu'a quand cet enchatement de performance durera-t-il?» Demanda Kos.

«Cela dépend du personnage qu'il joue. dit l'acteur. Rien comme ceci n'était arrivé auparavant. Et personne ne s'est douté de quoi que ce soit à propos de la doublure.

«S'il vous plait, dit l'acteur, nous n'avons jamais eu l'intention de violer nulle loi. Si vous nous aviez laissé finir. Nous sommes nouveaux dans la ville, et Mr. Drinj ne nous a jamais parlé de marchands.»


Kos entendit a peine la requête de l'acteur. Un embrouillement d'ailes, de pieds, de jambes, de bras roula sur la scene et vint atterrir juste devant les pieds de Kos.
Plume demanda finalement de l'aide a Kos, le Cyclope -non, l'acteur qui s'appelle Gullmott se rappella Kos- avait réussi a coincer ses ailes sur le sol. Le lieutenant wojek dégaina son bâton et tourna autour des combattants, cherchant ue ouverture qu'il trouva quelques secondes plus tard. Il pointa son bâton en avant et cria "Davatsei."

Une boule d'énergie bleue argentée jaillit de l'arme et heurta l'arrière de l'acteur. L'énergie se dissipa a son contact et l'enveloppa immé diatement d'une couronne bleue-verte, jetant des étincelles. Le cyclope était plus en colère que jamais. Le monstre libéra les ailes de l'ange qu'il tenait sous son pied. Kos recut un coup qui lui fit lacher son bâton, qui alla taper contre le plancher de la scène. Kos adopta une position défensive et demanda comment le monstre avait pu briser la couronne qui l'entourait.

Kos se retounra vers l'ange qui avait libéré ses ailes mais qui était toujours sur le dos, le cyclope en train d'essayer de l'étrangler.
«Plume! dit Kos, prenez sa ceinture!»

L'ange monta sur ses genoux, et frappa son adversaire. Gullmott hurla comme une bête blessée. L'enchantement faisait toujours effet mais au moins Gullmott etait hors de combat.

«Vous vous plierez a l'autorité des Wojek, entonna l'ange, en plaquant le monstre contre le mur, Ou nous allons employer des méthodes plus extrèmes.»

«Vous n'aimeriez pas voir éxécuter ses methodes extrèmes, Mr Gullmott, dit Kos, il cessa de chercher son bâton, il avait remarqué un doitg argenté sur son armure. Cela veut dire que vous avez comis un crime beaucoup plus grand. Vous méritez déja l'exil

«Je ne cède à l'autorité d'aucun Ordre! gronda Gullmott comme s'il s'était plié sous la force de Plume. J'écraserai vos loi avec mon ....»

«Oubliez-ca!»

Kos dégaina son épée courte et s'avanca vers l'acteur qui se débattait toujours maintenu contre le mur par Plume. Tenez-le toujours! dit soigneusement le 'jek. Il glissa son épée entre le suir de la ceinture et les vêtements de son porteur, coupant la lanière de cuir et, dans un éclair d"acier, la boucle de la ceinture se brisa comme du verre bon marché. Aussitôt le délire de Gullmott cessa, celui-ci s'effondra sur le plancher, inconscient. Une cacophonie éclata à l'intérieur du petit théâtre, le public etait plus qu'heureux d'avoir assisté à un véritable combat plutôt qu'a une piece de théâtre.

«Euh, mesdammes et messieurs . . .»Sa voix et son visage trahissaient le malaise qui l'envahissait en voyant des centaines d'yeux devant lui.

«Dispersez-vous, et de facon ordonnée, interrompit l'ange. Cette matinée est annulée et le théâtre va être fermé à cause des multiples volations du Pacte des Guildes et des Ordonnance de la Ville. La league de Wojek s'excuse et espere que vous apprécierez les festivités du Dix-Millième anniversaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ravnica, city of guilds] Traduction premier chapitre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» roman fantastique -- premier chapitre
» Semaine 1: Prologue et livre 1er, chapitre 1
» chapitre 50
» Théophile Gautier (1811-1872)
» 1817 - 1914 - PREMIER CHAPITRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic-World :: Magic the Gathering :: Storylines-
Sauter vers: